samedi 28 juin 2014

Y... comme Le "dérèglement d'amour" de Jeanne Ygounet !

Curieux patronyme que Ygounet, un dérivé du prénom Hugues. Il apparaît dans ma généalogie le 7 novembre 1785 à la faveur de son mariage dans la paroisse Saint-Vincent de Carcassonne avec Antoine Esprit Plancard, un drosseur, né le 14 août 1759 dans la même paroisse de la ville basse.

Elle est la fille de Gabriel Ygounet et de Jeanne Capignol. Le couple aura au moins une fille, Jeanne comme sa grand-mère qui verra le jour en 1787 et décédera en 1789.

Les renseignements sont maigres, mais le couple profitera de la loi du 20 septembre 1792 autorisant le divorce. En effet, la séparation fera l'objet d'un acte daté du 24 pluviôse An II (12 février 1794). Le motif est joliment tourné : le couple divorce pour "dérèglement d'amour de la part de Jeanne Ygounet" ! Bref, elle ne l'aimait plus.

Antoine Esprit se remarie quelques mois plus tard le 21 frimaire An III (11 décembre 1794) avec une certaine Catherine Moni, trieuse de laine de son état et de douze ans sa cadette puisque née à Alzonne (11) le 2 juin 1771.

Voilà comment un simple nom commençant par un Y nous a fait entrer dans les arcanes des mariages et des divorces du crépuscule de l'Ancien Régime à l'orée de la République.


1 commentaire:

M'zelle Tinou a dit…

Je ne connaissais pas cette notion de "dérèglement d'amour".