lundi 16 juin 2014

N... comme Nom d'un petit bonhomme, c'est tout sauf un Navet !

En 1993, au décès d'Hélène Graff, la sœur de mon arrière grand-mère, j'ai hérité de ses papiers personnels. Une foule de photos et de livres. Mais aussi d'une cantine militaire au nom de son époux Frédéric Curie, à l'époque capitaine des sapeurs-pompiers de Paris.

A l'intérieur : des livres, des papiers et de drôles de boîtes de métal contenant... des films 9 mm.

Lesdites boîtes avaient passé plus de 35 ans dans un grenier où la chaleur était torride l'été et glaciale l'hiver. Je ne me faisais donc pas beaucoup d'illusion. Pourtant, à en dérouler quelques mètres, j'y avais reconnu quelques visages.

Poussé par la curiosité, j'avais décidé de donner le tout à un photographe spécialisé pour un transfert d'images sur des cassettes vidéo.

J'ai attendu plusieurs semaines jusqu'à ce que les cassettes soient prêtes.

En tout plus de deux heures d'images qui mêlaient films familiaux, de vacances et montrant des exercices des sapeurs-pompiers de Paris à la veille de la Seconde Guerre mondiale et même, cerise sur le gâteau, le dépôt de gerbe du général de Gaulle sous l'Arc de Triomphe le 26 août 1944, juste avant sa descente des Champs Elysées... A quelques mètres de lui, dans la cohue certes, mais cette minute de film m'a donné la chair de poule.

Côté films familiaux, le photographe avait repris, pour diviser les séquences, les indications portées sur les boîtes. Les plus anciennes captations dataient du milieu des années 1930.

C'est ainsi que, les images avaient fait l'objet d'une projection familiale, ma grand-mère avait pu revoir quelques minutes de films où se trouvaient son père et l'un de ses grands-pères qu'elle n'avait pas vu comme ça depuis près de cinquante ans...

Des indications aussitôt notées et des images visionnées en boucle pour n'omettre aucun détail.

Parmi ces images, il y avait aussi quelques plans du Tour de France 1937 au beau milieu des images de vacances.Le couple les passant au Lavandou, les images ont pu donc être datées avec précision. Ils s'agit en effet de la 11e étape entre Nice et Toulon du 10 juillet 1937. Une étape gagnée par Eloi Meulenberg Tour gagné par un Français, Roger Lapébie.








1 commentaire:

M'zelle Tinou a dit…

Certains diraient que les matières précieuses en sont, pour moi ce sont ces découvertes, films, photos qui sont de vrais trésors, merci de nous avoir fait partager ceci.